Avec ce blog, notre objectif est d'approfondir et d'explorer l'univers du revêtement de sol à 360 degrés, car sa complexité et son charme, faits de technologie, de facture artisanale, de design, de créativité et de tant d'autres choses encore, ne laisse jamais de nous surprendre… et nous savons déjà qu'il ne manquera pas de vous étonner vous aussi.

Chevron : quand le motif tendance s'associe à la surface céramique

mardi 10 mars 2015
Marketing Mirage
écrit par
Marketing Mirage

« Ici, nous avons un chevron, ou un point Bargello (dit également motif florentin). 
Il évoque à la fois le retour à un dessin typique des temples hindous datant de l'antiquité, aux poteries Hopi, à l'Art Déco français, aux ponchos hippies et à la nuit. Cela fait des années que nous utilisons ce motif dans la peinture décorative, et pour une raison ou pour une autre, cet été, son engouement était au paroxysme. Les chevrons étaient partout. Et quand je dis « partout », je veux dire « absolument partout » - sur les coussins décoratifs, les sacs clutch, les coques de portable, et en particulier sur les robes d'été à coupe flottante que portaient toutes les femmes que j'ai vues dans la rue. »


C'est par ces mots que - Maxwell Ryan - illustre blogueur et chasseur de tendances américain, raconte la diffusion croissante du chevron, le célèbre motif en zigzag qui, pour ainsi dire sans préambule, après une parenthèse de monotonie chromatique, a repris la vedette littéralement partout. Ryan parle d'un été, et plus précisément de l'été 2012 et d'une véritable renaissance de ce motif. Un regain qui s'est attribué un rôle tout autre que secondaire, déferlant sur les coques des portables et les robes d'été, (re)pénétrant nos intérieurs pour se poser sur meubles et tapis. 
Un revival, que celui du motif florentin, qui n'a épargné aucun accessoire mode ou de décoration d'intérieur. Coussins et rideaux, literie et branches de lunettes de soleil, sacs et écharpes. En bref, une lubie dont l'avalanche a entraîné avec elle tous les domaines d'application.

Il n'y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue, disait Coco Chanel, et de ce point de vue-là, les chevrons ayant véritablement déchaîné le retour d'une tendance, ont parfaitement droit de cité dans le monde de la mode. 
Soulignons cependant que ce motif vient de très loin.
En effet, il était reproduit dans la Grèce antique sur les vases et autres divers objets. Dans l'iconographie classique, il s'inscrivait dans un système de signes reconductibles au ventre maternel et à la fertilité. Des signes positifs et rassurants qui arrivent à une époque plus contemporaine - nous nous rapportons ici à la décoration d'intérieur des années 70 - dans la claire intention de définir dans les logements une atmosphère et un symbole social axé sur l'explosion de la créativité, dans toutes ses formes d'expression.

Aujourd'hui, Mirage en redécouvre l'élégance rétro et met au point un nouveau format qui reprend à la perfection le traditionnel motif à chevrons. Le carreau de départ (19,7x120 cm) est posé pour réaliser un rythme matiériste dont le rôle est de donner une nouvelle harmonie à l'espace. L'effet obtenu est celui de la répétition d'un V renversé formant un chevron qui anime la composition.

Le grès cérame se métamorphose ainsi en une composition cadencée, à découvrir dans la chaleureuse variante effet bois de la collection Nau, un carreau caractérisé par la présence de rayures, de rabotages, de signes d'usure et de traces évoquant le travail manuel de l'artisan, autant d'empreintes par lesquelles on distingue généralement un élément naturel. Cette sensation atemporelle que transmettent les surfaces portant les signes du temps se concrétise en planches uniques sachant donner une atmosphère d'authenticité à tous les espaces.